Dimanche, 09 Décembre 2012 22:24

orange-mobility«Les monuments de la Tunisie, la richesse de sa culture, témoignent de la gloire de son Histoire. Une richesse que les nouvelles technologies peuvent aider à faire redécouvrir et valoriser, et détourner les touristes des plages». C’est ce qu’a affirmé Christine Albanel, directrice exécutive du groupe Orange (France), lors du 3ème Mobility Forum, organisé le 6 décembre par l’opérateur à Tunis, sur le thème du mTourisme.

Ministres, et spécialistes de haut vol se sont succédé à la tribune, pour exposer tous les bénéfices que pourrait tirer le tourisme tunisien des technologies mobiles. Ainsi, selon M. Mongi Marzouk, ministre des technologies de la communication et de l'information, «les TIC peuvent aider à apporter des réponses immédiates aux besoins des touristes en information sur les sites». Un apport d’autant plus important dans un contexte où plus d'un tiers de la population mondiale consulte Internet depuis un téléphone mobile. Et au cours de la prochaine décennie, on assistera à l’avènement du smartphone, destiné à remplacer progressivement la totalité du parc de la téléphonie mobile. L’enjeu est donc crucial.

Or M. Didier Charvet, directeur général d'Orange Tunisie, a rappelé que sa société a déjà mis à contribution ses laboratoires, pour lancer un programme d'action visant à promouvoir le tourisme culturel sur mobile, dans notre pays.

orange-mobility tunisie

Le m-tourisme, tel que conceptualisé par Orange Tunisie, pourrait aider à valoriser des régions longtemps délaissées, pour les intégrer dans des circuits touristiques trop longtemps dominés par le tout balnéaire. Et la Tunisie a justement beaucoup plus que ses plages de sable fin à offrir. Dans son intervention, le ministre du Tourisme, M. Elyes Fakhfakh a souligné «la richesse historique et culturelle des régions de l’intérieur de la Tunisie». Le ministre a ainsi notamment cité les exemples de Siliana et de Kasserine, qui offrent des siècles d’Histoire et des sites archéologiques jusqu’ici insoupçonnés par les adeptes du tourisme de masse. Des régions qui pourraient désormais bénéficier du nouvel apport high-tech.

christine-albanelLes technologies mobiles ont ainsi fait émerger le concept de «réalité augmentée». En clair, il s’agit d’une interaction entre un smartphone et l’environnement culturel et géographique de son utilisateur. Ce qui permet au cours d’une exposition dans un musée, ou dans un lieu chargé d’histoire, comme il y en a tant en Tunisie, de faire profiter le visiteur d’une quantité d’informations servies en temps réel, au cours de ses pérégrinations culturelles, sur son téléphone. En somme, la «réalité» se retrouve ainsi enrichie, et donc «augmentée», d’une foule de détails, fournis par un guide aussi discret qu’infaillible : le téléphone portable «intelligent». Une vision futuriste qui se transposera bientôt à la réalité, en Tunisie.

Christine Albanel, a ainsi exposé le savoir-faire du Groupe Orange en la matière, en mettant en exergue des partenariats développés avec de prestigieuses institutions culturelles internationales telles que le Palais de Tokyo, le Château de Versailles, le musée du Quai Branly. Et en l’occurrence, Mme Albanel a souligné que des projets en ce sens allaient être réalisés en coopération avec l'Institut Tunisien du Patrimoine, et en particulier, avec le Musée du Bardo. Et les ministres réunis au cours de ce 3ème Orange Mobility Forum, semblent bel et bien décidés à offrir tous les gages de réussite à l’expérience. Seraient-ce les premiers frémissements annonciateurs d’une nouvelle vision du tourisme tunisien ?

Soufia Ben Achour

Orange Tunisie : Le mTourisme, carte gagnante des régions ?
Bannière
Bannière

Annonces

Suivez-nous !

MagZik

Top 5 de la semaine

    Vos amis apprécient...

    You are here: