Tunisie : L’audit de la BH, BNA et STB générera 20 milliards
Mardi, 16 Juillet 2013 17:49

bh-bna«L’audit des trois banques publiques (BH, BNA et STB), qui doit démarrer très bientôt, sera le début d’un processus de réforme bancaire, qui générera entre 17 et 20 milliards de dinars de crédits supplémentaires. Ces derniers seront injectés dans l’économie nationale, tout au long des dix prochaines années, ils bénéficieront, essentiellement, au secteur privé».

C’est ce qu’a affirmé ce mardi 16 juillet, M. Laurent Gonnet, spécialiste en chef du secteur financier, à la Banque Mondiale.

Tenant un point de presse au siège de la Banque mondiale, à Tunis, l’expert a avancé que cette réforme permettra aussi, de porter le taux de pénétration des crédits (taux d’accès aux crédits) de 72% à 90%, ce qui est en mesure de favoriser une croissance supplémentaire au pays.

« Le potentiel du secteur financier tunisien n’est pas, encore, atteint», a estimé M. Gonnet, ajoutant que cette opération d’audit, qui s’étalera sur une période de huit mois, permettra d’établir un diagnostic clair des défaillances des banques publiques. Ce sera alors à l’Etat de jouer « le rôle de médecin » et de choisir la meilleure réforme à mettre en place.

Plusieurs possibilités de réformes se présentent, selon lui, au gouvernement, à savoir, soit transformer ces trois banques publiques en banques de développement, soit les liquider, soit mettre à leur tête des équipes d’experts privés pour améliorer leur gestion, ou encore céder une part de ces banques, à des actionnaires stratégiques.

D’après l’expert de la BM, le choix de la réforme à adopter est tributaire à la fois de considérations politiques et économiques. Il a fait état de plusieurs problèmes dont souffrent les banques tunisiennes, à savoir la mauvaise gestion, le manque d’innovation au niveau des produits proposés, l’absence d’une approche prudentielle en matière de créances douteuses qui sont très élevées, un taux de provisionnement, globalement bas…. En Tunisie, le taux de garantie bancaire est de l’ordre de 177%, soit le taux le plus élevé dans la région.

Selon le site officiel du ministère des Finances, les résultats du dépouillement des appels d’offres relatifs à l’opération d’audit des trois banques publiques, ont abouti au choix du Groupement PWC/MTBF et du Conseil Audit Formation pour réaliser l’audit de la STB et trois de ses filiales et du Groupement « Roland Berger », Strategy Consultant/ FICOM et « ORGA Audit » pour la BH et trois de ses filiales. Par contre, le nom de l’auditeur de la BNA et deux de ses filiales,  n’a pas été encore communiqué.

Tunisie : L’audit de la BH, BNA et STB générera 20 milliards