Tunisie : Qui veut faire taire Nawaat ?
Dimanche, 21 Octobre 2012 19:37

nawaatDepuis environs une heure, le site d’information tunisien Nawaat affiche une page blanche. Plus précisément, c’est l’espace dévolu aux articles qui est désormais vide. Comme par hasard, le journal électronique avait annoncé quelques instants plus tôt, en ce dimanche 21 octobre, la publication imminente d’un leak.

Faut-il vraiment s’en étonner au vu des réactions houleuses suscitées par la divulgation par le même site, de l’enregistrement audio de la conversation entre le chef du gouvernement, M. Hamadi Jebali, et son prédécesseur, Béji Caïd Essebsi ?

Ramzi Bettaieb, alias Winston Smith, journaliste qui s’est illustré par ses enquêtes particulièrement percutantes fera remarquer : «Après l'annonce d'un nouveau Leak en route, Nawaat est injoignable, est ce que c'est du à une attaque DDOS ? si ca se confirme et bien on aura une nouvelle preuve que les méthodes du régimes Ben Ali persistent».

ramzi-bettaieb

Le facebookeurs Riadh El Hammi, lui, tentera une explication : «Nawaat annonce un nouveau leak ce soir. Dans la foulée, elle subit des attaques DDos. "L'officine d'extrême gauche" comme l'appellerait Sarkozy (NDLR, une allusion à Mediapart qui a suscité les foudres de l’ex-président français), est haïe par Ennahdha et par Nidaa Tounes. Plus que jamais, n'être ni pour l'un ni pour l'autre est la voie la plus saine pour la Tunisie et les Tunisiens».

Toujours est-il que Nawaat, qui s’est illustrée comme une voix libre et indépendante au cœur de la dictature, ne semble pas prête de s’arrêter en si bon chemin.

Soufia B.A

Tunisie : Qui veut faire taire Nawaat ?