Tunisie : Poison d’avril en direct sur Ettounissia
Mardi, 02 Avril 2013 12:21

poisson-avrilLes arêtes du poisson d’avril de Moez Ben Gharbia sur la chaîne télé Ettounissia ont failli étouffer les téléspectateurs, lors de son émission «Atassia Massaa» (9H du soir), diffusée dans la soirée du lundi 1 avril.

L’un de ses invités, le professeur d'éducation islamique, Chaker Chorfi, est intervenu pour commenter la loi d'immunisation de la révolution, avant de qualifier la présence sur un plateau télévision de Moez Ben Gharbia comme un affront fait à la Révolution Tunisienne et au sang des martyrs. Il finira par être sèchement interrompu par l’animateur excédé, qui en arrivera même à couper la communication.

A ce stade, la prestation de Chaker Chorfi a été qualifiée d’héroïque sur les réseaux sociaux, par les sympathisants d’Ennahdha, qui ont salué l’intervenant dans l’émission, et critiqué durement l’animateur peu délicat. D’autres au contraire, soutiendront l’animateur pour avoir coupé les ponts du dialogue, et accessoirement la parole, à un «barbu».

Et devant l'indignation et l’insistance des invités présents sur le plateau de l’émission, Moez Ben Gharbia a fini par demander le rétablissement de la communication. Et voici que les attaques de l’invité reprennent de plus belle, jusqu’à ce que des employés de la chaîne en arrivent à bousculer physiquement M. Chorfi. Les images de l’empoignade passeront même à la télé. L’indignation est à son comble. Les réseaux sociaux s’en donneront à cœur joie. Une fois de plus, les supporters d’Ennahdha se déchaîneront, trainant dans la boue Ben Gharbia, présenté comme un suppôt de l’ancien régime.

poisson d'avril ettounissiaJusqu’à ce que ce que le présentateur de «9h du soir» n’annonce que le clash a été monté de toutes pièces. On apprendra ainsi que l’incident filmé et diffusé en direct n’est qu’un simple poisson d’avril. Revirement de situation. Les mêmes pages qui se répandaient en éloges devant la prestation héroïque de Chaker Chorfi se mettent à l’insulter, et à partager par la même occasion les photos souvenirs de Moez Ben Gharbia avec Sami El Fehri, posant pour la postérité aux côtés du dictateur Ben Ali.

Et à l’heure où nous écrivons ces lignes, certaines pages continuent de diffuser massivement les séquences vidéo de l’empoignade au cours de laquelle les employés de la chaîne en arrivent aux mains avec l’invité, coupant au montage la suite qui révèle le pot au rose…

Un nouvel épisode de la scène politique tunisienne, réduite à l’état de show business, de spectacle de variété destiné à divertir les masses abruties devant leur télé, dont l’effet est désormais démultiplié par Facebook. A ce stade, animateurs et politiciens à la petite semaine ont fini par remplacer nos footballeurs et les viragistes du dimanche. Sauf qu’aujourd’hui, c’est le débat démocratique que ces tacles risquent d’assassiner. Sans que nul arbitre ne sorte le carton rouge, et en l’absence d’une autorité indépendante à même de limiter les dégâts en cas de dérapages répétés.

Moez E.K 

Tunisie : Poison d’avril en direct sur Ettounissia
 

Newsletter

Anti-spam: Combien font 2+1?
Nom:
Email: