Tunisie : La déchéance d’Al Jazeera
Vendredi, 31 Octobre 2014 10:01

Avec «La boîte noire: qui a tué Chokri Belaid?», on aurait pu imaginer que la chaine satellitaire «Al Jazeera» allait tenter de regagner une crédibilité largement entamée auprès des Tunisiens. C’est la colère que provoquera la chaîne fondée en 1996 par le cheikh Hamad ben Khalifa Al Thani, l’ex-émir du Qatar.

La famille de Chokri Belaïd vient d’annoncer sa décision d'intenter un procès contre la chaîne Al Jazeera, au lendemain de la diffusion du documentaire consacré à l'assassinat du martyr intitulé «La boite noire». C’est ce qu’a affirmé Abdelmajid Belaïd ce vendredi 31 octobre sur les ondes de Mosaique FM.

Selon le frère du martyr, «ce documentaire vise à blanchir l'image du mouvement Ennahdha en portant les soupçons sur l'épouse de Chokri Belaïd et sur le conducteur qui l'accompagnait le jour de son assassinat, le 6 février 2013». Aux dernières nouvelles, les dirigeants du Watad tiendront même une réunion pour examiner cette affaire.  

De son côté, l’activiste Om Zied, alias Néziha Rejiba, a considéré cette émission comme «ordurière, et portant atteinte à l’honneur d’une mère de deux enfants».  Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes feront remarquer que le programme puisera largement dans les scénarios propagés sur Facebook par des activistes politiquement orientés.

Pour rappel, Al Jazeera avait prévu de diffuser ce programme à la veille des élections législatives, mais a fini par reporter sa diffusion après les protestations tunisiennes, estimant qu’il s’agissait d’une ingérence dans nos affaires nationales, et une tentative d’influer les électeurs. Finalement, au vue des approximations, voire des contre-vérités distillées par cette «Boîte noire», c’est l’effet inverse que cette émission risque de susciter auprès d’un public déjà largement lassé par les procédés d’une chaîne, désormais considérée comme le bras médiatique de la diplomatie qatarie. Or son audience n'en finit pas de dégringoler.

En Tunisie, le nombre de téléspectateurs d’Al Jazeera est passé de 950 000 en janvier 2012 à 200 000 en décembre 2012. Et on assiste à la même chute spectaculaire dans tous les pays de la région. Ainsi, selon une enquête citée par le «Courrier International» en mars 2013, «le nombre de téléspectateurs quotidien de la chaîne a chuté de 43 à 6 millions dans tout le monde arabe». Mais faut-il encore s’en étonner ?

Moez E.K

Tunisie : La déchéance d’Al Jazeera
 

Newsletter

Anti-spam: Combien font 2+1?
Nom:
Email: