30 journalistes tunisiens agressés lors des élections
Jeudi, 13 Novembre 2014 20:38

L'Observatoire du centre de Tunis pour la liberté de presse (CTLJ) a recensé, au cours du mois d'octobre dernier, lors du déroulement des élections législatives notamment pendant la campagne électorale et le jour du scrutin. C’est ce que révèle un rapport rendu public par l'Observateur sur les abus commis à l'endroit de la presse tunisienne pendant le mois écoulé.

Les journalistes en question ont été interdits de couvrir les élections législatives, bien qu'ils soient accrédités par l'Instance supérieure indépendante pour les élections, regrette l'Observatoire. Dans ce rapport, le CTLJ a fait état de dix interdictions de travail, de cinq agressions verbales, de deux détentions, de deux poursuites en justice, de deux harcèlements, d'une agression physique, d'un cas de censure et d'un autre de garde à vue.

Selon l'observatoire, les violations ont été commises notamment par des présidents de centres et bureaux du vote, des citoyens, des politiciens, des policiers ainsi que par le parquet. Treize cas d'agression ont été recensés à Tunis, 6 à Kairouan, 4 à Gafsa, 2 à Tozeur et un autre cas à Sidi Bouzid, lit-on dans le rapport qui dénonce, aussi, les tentatives d'instrumentalisation de certains journalistes et médias à des fins électoralistes.

30 journalistes tunisiens agressés lors des élections
 

Newsletter

Anti-spam: Combien font 2+1?
Nom:
Email: