Ganymède volée par des gardiens de musée ?
Lundi, 25 Novembre 2013 11:33

La statuette de Ganymède, datant du 5ème siècle qui a été volée dans la nuit du vendredi au samedi 9 novembre, du musée paléochrétien de Carthage, n’aurait pas été dérobée par de quelconques gangsters. «Elle a été subtilisée par des agents chargés de la surveillance du musée» rapporte le journal «La Presse» dans son édition de ce lundi 25 novembre.

«Ces derniers ont (…) simulé un vol de l’extérieur pour éviter qu’on ne découvre le pot aux roses. Mais ils ont fauté en s’introduisant à l’intérieur et en cassant un carreau pour faire croire que des voleurs se sont introduits par la fenêtre pour voler la statuette. Cette grossière erreur qu’ils ont commise a vite fait d’attirer les soupçons sur eux: les débris de verre ont été retrouvés à l’extérieur, ce qui laisse supposer que la fenêtre a été brisée de l’intérieur» indique le journal.

«Il n’y a pas eu d’effraction, ce qui nous laisse supposer que ceux qui ont dérobé la statuette avaient la clé de la porte» précise M. Fethi Bahri, directeur des sites et des monuments à l’Institut national du patrimoine (INP) cité par le quotidien. «C’est ce qui a permis de confondre les vrais voleurs qui sont actuellement en train d’être interrogés par la police» affirme le responsable.

Sauf qu’à l’heure actuelle, aucune indication n’a été donnée sur le lieu où se trouve aujourd’hui cette statuette d’une valeur inestimable.

Lire aussi : Ganymède, l'assassinat de la mémoire tunisienne

Ganymède volée par des gardiens de musée ?
 

Newsletter

Anti-spam: Combien font 2+1?
Nom:
Email: