Festival de Carthage 2014 : Et ça traine encore !
Mercredi, 18 Juin 2014 17:17

Rien que trois semaines nous séparent du lancement du Festival International de Carthage prévu du 10 au 16 août. Et le programme n’est toujours pas annoncé. Il faudra attendre demain soir pour que la direction du festival le dévoile. Un couac pour un événement grandiose aux enjeux multiples.

Dynamiser un paysage culturel somnolant, contribuer à la promotion d’un tourisme en berne et célébrer le cinquantenaire d’un festival qui voudrait regagner ses lettres de noblesse et reprendre sa place de choix dans la région… Autant de défis à relever pour l’événement phare du Ministère de la Culture tunisien.

Mais jusqu’ici, ça traine. Seulement trois concerts parmi au moins une trentaine ont été révélés. Et l’ordre est plutôt arbitraire. Le concert de Stromae programmé le 11 août a été annoncé et ses billets mis en vente le 30 mai. Celui d’Anouar Brahem programmé le 10 juillet a été annoncé et ses billets mis en vente le 13 juin. Et le spectacle de George Benson prévu le 16 juillet a été annoncé et ses billets mis en vente le 17 juin. Ces délais sont loin d’être en concordance avec les objectifs fixés par le festival. Le tourisme nécessite de l’anticipation et de la clairvoyance. L’amélioration du positionnement international du festival requiert un alignement sur les standards en vigueur.

A titre d’exemple, l’artiste tunisien Anouar Brahem à l’affiche de l’ouverture du Festival International de Carthage, est au programme de plusieurs festivals et salles européennes dont le Théâtre du Prince Régent à Munich (Allemagne) en décembre 2014, le Tonhalle à Zurich (Suisse) en juin 2015, le Grand Auditorium de la Fondation Gulbenkian à Lisbonne (Portugal) en avril 2015 ainsi que l’Opéra de Bordeaux en juin 2015. Les billets de ces concerts ont été mis en vente bien avant le Festival International de Carthage !

Un gap énorme sépare la réalité des faits et les ambitions internationales du festival. En fonction depuis le 29 janvier, le ministre de la culture Mourad Sakli, ex-directeur de l’événement, a attendu jusqu’au 31 mars pour nommer une nouvelle directrice. Rien que trois mois pour programmer et mettre sur pied un festival d’une telle ampleur. La mission n’est pas facile. Elle est même quasi-impossible, surtout que les dates annoncées par le ministre avant cette nomination (Adele et Shakira) ont été annulées. Espérons que Ramadan amènera sa bénédiction pour ce festival qui a vraiment besoin d’une force surnaturelle pour réaliser ses objectifs.

F.M

Festival de Carthage 2014 : Et ça traine encore !
 

Newsletter

Anti-spam: Combien font 2+1?
Nom:
Email: