Tunisie : 27eme commémoration de l’agression sioniste de Hammam-Chatt
Lundi, 01 Octobre 2012 12:18

tunisie-palestineLe 1er octobre 1985, l’aviation israélienne avait bombardé le siège de l’Organisation de libération de la Palestine vers 10h du matin à Hammam-Chatt, faisant plus de 70 morts et des dizaines de blessés palestiniens et tunisiens. Ce jour-là, une escadrille de dix avions F-15 a largué 16 bombes guidées sur ce petit village tunisien, semant la mort et la destruction dans la banlieue de Tunis.

La Tunisie a, à l’époque, saisi le Conseil de Sécurité de l’ONU pour obtenir un texte de résolution condamnant Israël. Un texte a été adopté par quatorze voix avec l’abstention des États-Unis. Ronald Reagan, le président US, en ce temps-là, a considéré l’opération comme «légitime». Mahmoud Mestiri, numéro deux de la diplomatie tunisienne, demande, le 2 octobre, aux États-Unis de « reconsidérer leur position négative et inattendue vis-à-vis de cette agression, position qui est en contradiction avec la loi et la morale». Mestiri finira par obtenir de l’Oncle Sam cette abstention, qui permettra de faire adopter l’une des très rares résolutions de des Nations Unies à condamner Israël.

hammam-chatt
Photo aérienne du largage d'une bombe israélienne sur Hammam-Chatt

Ce 1er Octobre 2012 est donc l’anniversaire d'un événement sanglant, pour ne jamais oublier le rôle assumé par la Tunisie dans la résistance palestinienne. Pour rappeler que notre pays a directement été visé et agressé par l'Etat d'Israël. A un moment où certaines parties sont accusées de vouloir escamoter l'article 27 de l'avant-projet de Constitution, relatif à la criminalisation de la normalisation avec l'entité sioniste.

Soufia B.A

Tunisie : 27eme commémoration de l’agression sioniste de Hammam-Chatt
 

Newsletter

Anti-spam: Combien font 2+1?
Nom:
Email: