Mercredi, 26 Décembre 2012 14:05

ayyoub-massoudiLe tribunal militaire permanent de Tunis a décidé, mercredi, le report de l'examen de l'affaire Ayoub Messaoudi , au 4 janvier 2013, à la demande de la défense. Entretemps, le conseiller principal à l'information démissionnaire des services de la présidence de la République, n’a toujours pas pu rejoindre sa femme et ses enfants en France. Puisque dans les faits, la décision de la levée de l'interdiction de voyage n'a pas été encore appliquée.

Selon son avocat, Me Charfeddine Kelil, l'accusation de « trahison de l'Etat » porté par son client contre l'institution militaire à la suite de l'extradition de l'ex-premier ministre libyen Baghdadi Mahmoudi « n'est qu'une qualification politique dépourvue de toute signification juridique ».

Pour rappel, Ayoub Messaoudi avait déclaré que le ministre de la défense et le général Rachid Ammar ont caché la vérité et n'ont pas informé à temps le président Marzouki de la décision d'extradition de Baghdadi Mahmoudi.

Lire aussi: Tunisie : Briser le silence sur l’affaire Messaoudi
 

Le procès d’Ayoub Messaoudi reporté au 4 janvier
Bannière
Bannière

Annonces

Suivez-nous !

MagZik

Top 5 de la semaine

    Vos amis apprécient...

    You are here: