Vendredi, 16 Décembre 2011 10:51

ayadi cprAbderraouf Ayadi déclare ce vendredi matin, qu’il considère que «les décisions prises suite à la réunion de la soirée du jeudi 15 décembre sont nulles et non-avenues». Il précise, que «Mohamed Abbou, n’a pas les prérogatives pour décider de tenir une telle réunion». M. Ayadi se déclare soutenu par la majorité des militants du CPR.

En clair, la nouvelle nomination du doyen d’âge Tahar Hamila au poste de secrétaire général du parti, n’est pas reconnue par M. Abderraouf Ayadi, ainsi que par une bonne partie des membres du Mottamar.

Sur les ondes de Mosaique FM, M. Ayadi précise que la deuxième liste des ministrables, celle qui désigne Samir Ben Amor au poste de ministre des Domaines de l’Etat est la bonne. En d’autres termes, deux camps s’affrontent au CPR : l’un mené par M. Abdelwahab Maatar, avec Mohamed Abbou en appui, l’autre dirigé par M. Abderraouf Ayadi soutenu par des élus du parti à l’Assemblée Constituante. Toujours est-il que ce combat de coqs n’augure rien de bon pour un parti qui a pourtant su attirer la sympathie d’une frange importante de la société tunisienne.

Moez E.K

Lire aussi:

Crise au CPR : Abderraouf Ayadi contre Mohamed Abbou ?
Bannière
Bannière

Annonces

Suivez-nous !

MagZik

Top 5 de la semaine

    Vos amis apprécient...

    You are here: