Om Zied alias Néziha Rejiba démissionne du CPR
Mardi, 28 Février 2012 20:50

om ziedNéziha Rejiba, alias Om Zied, journaliste et militante des droits de l’Homme, a annoncé, ce mardi 28 février, sa démission du parti du Congrès pour la République. La dame est l’une des dirigeantes historiques du parti, et a activement contribué à la résistance contre le régime de Ben Ali avec notamment ses écrits particulièrement virulents.

Or les frictions internes au sein du CPR, qui se sont affichées de manière flagrante dans les médias, comme notamment le lundi 27 février sur les ondes Shems FM n’en finissent visiblement pas de faire des remous dans les instances du parti fondé par Moncef Marzouki. La polémique qui a éclaté en direct entre Slim Boukhdhir, désigné responsable de la communication par le secrétaire général du CPR, à savoir, Abderraouf Ayadi, a ainsi exposé publiquement une nouvelle fois les différents entre les deux factions du CPR. Et ce n’était pas vraiment une première.

naziha-rjibaLes divisions au sein du bureau politique, avec d’une part Samir Ben Amor, Abdelwahab Maâtar, Taher Hamila et de l’autre Abderraouf Ayadi, Fethi Djerbi n’en finissent pas d’empoisonner l’atmosphère. Pour rappel, Om Zied a déjà été attaquée par Tahar Hamila, en décembre dernier, quand son retour a été annoncé. A croire que la dame allait perturber les plans de quelques éléments peu désireux de la voir intervenir dans la marche du mouvement. Le charisme de la passionaria, sa fougue, la prédestinaient à occuper les premières loges, à assumer les plus hautes responsabilités. Un comeback fracassant, donc, pour celle qui assumait déjà les charges de secrétaire général du CPR en 2005.

Le retour de Néziha Rejiba dans le giron du parti qu’elle a largement contribué à construire durant les années de plomb, a été salué par les militants de base, qui voyaient en elle la garantie du respect des principes de ce mouvement, au nationalisme ombrageux mais très attaché aux valeurs universelles des droits de l’Homme. Certains auraient vu d’un bon œil, la constitution d’un tandem Ayadi-Om Zied, qui présenterait assez de garanties pour un développement cohérent, et en phase avec les ambitions des militants. D’autres voyaient carrément en elle, l’étoffe du futur secrétaire général.

Las. Face aux luttes des factions, la dame a préféré prendre ses distances. Le temps que les brumes se dissipent. Mais un bon nombre des militants de base, qui constituent le fer de lance du CPR, ceux-là même qui ont permis au parti de percer contre toute attente aux élections du 23 octobre, ne comptent pas en rester là.

Moez El Kahlaoui

Om Zied alias Néziha Rejiba démissionne du CPR
 

Newsletter

Anti-spam: Combien font 2+1?
Nom:
Email: